Actualités 05 / 06 / 2021

Une cabane pour télétravailler ?

Télétravailler en rez-de-jardin ? Oui, avec la Tiny House. Ces abris de jardin connaissent un véritable engouement.

Avec les beaux jours, le télétravail va pouvoir jouer avec le soleil. Si on imagine son bureau sur sa terrasse ou son balcon, le rez-de-jardin innove avec une idée venue des Etats Unis : la Tiny House. Également baptisée “home office” ou “studios d’extérieur”, ces abris de jardin revisités connaissent un véritable engouement depuis la crise sanitaire.

Repenser son espace

Si vous aviez une pièce en plus… qu’en feriez-vous ? La majorité des Français estime que cet espace supplémentaire leur permettrait de se ressourcer, selon un sondage Odoxa commandé récemment par Hekipia à l’occasion du lancement de sa “Tiny House” : ces petits chalets mobiles à l’américaine, arrivés depuis une vingtaine d’années en France dans le sillage d’une néo-philosophie de “déconsommation” qui prône un nouveau type d’habitat minimaliste, écolo et nomade. Le concept de construction, très simple et très peu impactant pour l’environnement, a fait ses preuves dans l’hôtellerie de plein air : il s’ancre ainsi pour la première fois chez les particuliers et au quotidien.

Idéal pour les rez-de-jardin

“Dès le premier confinement, on a commencé à recevoir beaucoup d’appels pour savoir si on pouvait livrer en direct, et la demande s’est orientée vers des abris “à vivre” : elle a doublé sur un an, et on a fait 10 millions de chiffre d’affaires sur ce segment en 2020 contre 2 millions en 2017 !” constate Franck Mauxion, DG d’OLG, leader français et européen sur le marché du “bois de jardin” (abris mais aussi piscines hors sol, jeux extérieurs…). Si bien que pour répondre à ces nouvelles attentes, l’entreprise vient de lancer son site commercial en direct, gardia.fr. Ce qui marche le mieux ? Les nouvelles maisonnettes “haut de gamme” pré-équipées lancées par plusieurs marques du groupe. Ainsi, les “Home Office” de la gamme Domeo, dotées de murs en bois très épais de 12 à 90 mm et de véritables baies vitrées sont plébiscitées par ceux qui n’en peuvent plus de passer huit heures par jour entre quatre murs et de bosser sur un coin de table de cuisine, avec les cris des enfants ou le bruit de la télé en fond sonore !

Une tendance qui a explosé avec le confinement

La tendance à faire du jardin une nouvelle pièce de la maison était déjà amorcée avant, mais elle a explosé avec le confinement”, analyse Franck Mauxion, qui a remarqué aussi une très forte hausse de la demande sur toutes les installations vouées au bien-être : qu’il se fasse bureau, mais aussi salle de sport, abri de piscine (+200% sur ces dernières !), sauna ou cabine infrarouge (+80%), l’abri est un précieux allié pour décompresser !

Bien sûr, les 56% de Français qui habitent en maison individuelle sont les premiers concernés. Pourtant, on peut aussi installer un abri de jardin “à vivre” sur une terrasse, dans un rez-de-jardin ou pourquoi pas sur un grand balcon ou une loggia ? Il faudra bien sûr l’accord de la copropriété, comme c’est le cas pour tout aménagement même privatif modifiant l’aspect extérieur de l’immeuble. Mais il n’y a pas de réelle difficulté technique : les plus petits studios de jardin font moins d’une dizaine de m2 et ces constructions légères qui se montent en quelques jours ne nécessitent pas de fondations, ni même de dalles en béton chez la plupart des fabricants.

Pourquoi pas une solution sur-mesure ?

Une facilité pourtant ignorée par beaucoup de Français : selon l’étude Odoxa, 55% de ceux qui disposent d’un espace extérieur n’ont pas connaissance de la possibilité d’y construire une dépendance. “Nous comptons bien démocratiser cette solution et permettre au plus grand nombre de profiter de cet espace supplémentaire entièrement indépendant”, explique Xavier Lamouille, Directeur Général d’Hekipia, “Dès le premier confinement, nous avons vu exploser les demandes de particuliers et c’est ce qui nous a incités à développer une gamme à leur intention. Le besoin d’espace a été renforcé par le contexte actuel, mais il y a d’autres besoins accrus avec la crise : celui d’accueillir la famille par exemple » Le coût ? Pour l’installation d’un abri complet et tout équipé, raccordé à l’eau et à l’électricité de votre logement, comptez 19 000 à 35 000 € selon les options et les fabricants, mais aussi bien sûr la grandeur de la construction. Et si vous n’avez pas le budget… pourquoi pas une solution sur mesure en DIY ? Même un bricoleur du dimanche peut envisager d’aménager, sur un bout de jardin ou sur une terrasse, une grande cabane de jardin simplement “utilitaire”… A vos outils !

Et si vous n’avez qu’un balcon ?

Les jardins sont malheureusement rares en ville… En revanche, la plupart des immeubles récents sont aujourd’hui pourvus de balcons ou de terrasses. A lui tout seul, ce petit espace extérieur peut devenir votre abri “de jardin” pour télétravailleur ! Commencez par bien l’isoler des regards et du bruit des voisins, ou de la rue : s’il n’est pas pourvu de séparations sur les côtés, vous pourrez en créer facilement avec des treillis de bois à végétaliser avec des plantes grimpantes. Tout autour, multipliez également les jardinières : fleurs, herbes aromatiques, plantes vivaces, bambous ou arbustes si vous avez la place. Vous ferez ainsi éclore un petit espace cosy et zen, propice à la concentration !

Et maintenant, place au travail : pour créer un bureau, pourquoi ne pas utiliser la rambarde de protection qui file tout au long du balcon ou de la terrasse ? En y accrochant une longue planche en bois et en y suspendant quelques casiers de rangement, on peut créer un parfait espace bureau ! Si vous n’êtes pas bricoleur, il existe d’ingénieuses tablettes de balcon toutes prêtes… Sinon, une table bistrot peut aussi faire l’affaire !

N’oubliez pas les prises : il vous en faut sans doute plusieurs, pour votre ordinateur portable, votre téléphone… En général, il n’est pas très compliqué de faire venir l’électricité de l’appartement jusque sur le balcon. Par la même occasion, pensez à un éclairage efficace, suffisant pour continuer à travailler même au crépuscule… Et à un parasol, ou mieux, un store-banne, pour pouvoir rester à votre bureau lorsque le soleil tape fort, ou que quelques gouttes de pluie se font sentir ! Mieux encore, une pergola bioclimatique peut vous abriter par tous les temps… Et si vous voulez vraiment capitaliser cet espace et en profiter toute l’année, pourquoi ne pas installer des parois de verre coulissantes tout autour ? Il deviendra ainsi un bureau véranda à l’année, pouvant se découvrir entièrement l’été ! Attention, toutefois, à demander au préalable l’accord de votre copropriété… c’est obligatoire si vos travaux changent l’aspect de la façade de l’immeuble. Faute de quoi, on pourrait vous obliger à démolir votre œuvre !

aménager
print favorite share
chevron_left Article Précédent
Actualités 05 / 06 / 2021

Espaces partagés : une tendance d’avenir

Article Suivant chevron_right
Actualités 05 / 06 / 2021

Télétravail : comment se créer un coin bureau chez soi ?

À SAUTRON (44) : IDEAL INVESTISSEUR !

Découvrez une adresse idéale pour investir dans un écrin de verdure aux portes de Nantes !
Je découvre >

clear